Lucensi Pagnino (Saint Paganini) - Dictionnaire Hébreu-Latin Epitome Thesauri Linguae sanctae - 1578

Description
Lucensi Pagnino (Saint Paganini) - Dictionnaire Hébreu-Latin Epitome Thesauri Linguae sanctae - 1578
Judaica - Quantité : 1 - Livre

« Kotzer Otzar Leshon Ha-Kodesh", hoc est Epitome Thesauri Linguae Sanctae, Auctore Sante Pagnino Lucensi [Plantin, 1578]

Lucensi, Pagnino [Saint Pagnini; Santes Pagninus]

Publié par Christophorus Plantinus [Christopher Plantin; Christophori Plantini], Antverpiae [Anvers] (1578)
RARE édition du XVIe siècle du « Thesaurus Linguae Sanctae », un dictionnaire hébreu-latin pour les ministres catholiques, composé à l'origine au début du XVIe siècle par le bibliste dominicain St.Pagnini. Le dictionnaire a ajouté une liste de modèles de nominalisation et une liste de noms irréguliers. Cette édition a été imprimée par le célèbre éditeur néerlandais Christopher Plantin en 1578, pendant les premières années de la guerre des religions connue sous le nom de guerre de quatre-vingts ans. Le livre présente l'emblème élaboré de l'éditeur sur la page de titre, une première lettre majuscule décorative sur la première page de texte et des barres de titre florales à plusieurs endroits du livre. Le livre se termine par un privilège royal de l'empereur Maximilien II.
115x165mm. Préface et annexe non paginés. 447pages Reliure ancienne en veau marbré (petits accidents aux coins et aux coiffes) Titre doré au dos. Tranches dorées.Ex libris manuscrits anciens et étiquette du Dépôt central de la Librairie à Paris.
Les publications de Plantin, presque toutes d’un genre sévère, se distinguent par une correction scrupuleuse et une élégance grave. Christophe Plantin plaçait sur le frontispice de ses livres une vignette gravée sur bois, représentant une main sortant d’un nuage, traçant un cercle avec un compas. Il avait trois marques distinctes. La troisième, dont il se sert à partir de 1564, fait référence au nom de son imprimerie De Gulden Passer (« Au Compas d'Or »). Il utilise cette marque avec des encadrements différents pour différencier ses différentes collections. Cette marque est toujours accompagnée de sa devise : Labore et Constantia (« Par le travail et la Persévérance »).
Sorti des presses lyonnaises de Sébastien gryphe en 1529, le Thesaurus Linguæ sanctæ1 de Sante Pagnini illustre à sa façon les transformations intellectuelles profondes qui eurent lieu à partir du milieu du quinzième siècle dans le monde occidental et tient une place particulière dans le développement de l’étude de l’hébreu biblique hors du monde juif. Publié avec l’appui de l’humaniste gênois Federico Fregoso (1480-1541) à qui il est dédié2, ce livre est le premier dictionnaire latin-hébreu de racines verbales hébraïques jamais imprimé3. utilisé jusque vers 1620 comme l’atteste ses nombreuses rééditions successives4, établi en «modèle des auteurs contemporains de dictionnaires»5, l’ouvrage cesse d’être réédité, en particulier après la diffusion du Thesaurus de J. Buxtorf .

Né en 1470 à Lucques, Sante Pagnini rejoint l’ordre des prêcheurs à 17 ans. Après des études à Bologne, il vécut à Florence dans le couvent San Marco, durant les années d’activité de Jérôme Savonarole (1490- 1498). Il apprend l’hébreu vers 1492, auprès d’un ancien rabbin espagnol converti, Clément Abrams, celui-là même qui enseigna à Jean Pic de la Mirandole. Sa conviction que l’hébreu serait la langue originelle de la Création est en train de se forger. Entre 1502 et 1516, Pagnini sert comme prieur dans différents couvents de la congrégation de San Marco. Appelé à Rome en 1516 par Léon X, il devient en 1517 le prieur du monastère dominicain de santa Maria sopra Minerva. Divers auteurs affirment qu’il enseigna le grec et l’hébreu à la demande de Léon X dans un collège fondé par lui à Rome, mais les documents historiques sont manquants sur ce point8. Dans ce contexte stimulant, il commence à publier une partie de son Psalterium polyglotte (1521), mais est contraint de s’interrompre en août de la même année par manque de soutien financier et probablement, à cause de la suspicion envers ses travaux qui accordent beaucoup de place à l’interprétation juive du texte9. Il quitte Rome (vers 1521 ou 1522) pour Avignon, où il réside de 1523 à 1525. A cette période est publié son enchiridion (Rome, 1523) dans lequel il expose du vocabulaire rabbinique à partir du sefer arukh, du Targum, et des Midrashim10. Il part en 1526 pour Lyon où il demeure au couvent des Dominicains jusqu’à la fin de ses jours. Dans le contexte du «creuset lyonnais» ont été publiés sa grammaire (Antoine du Ry, 152612), sa traduction de la Bible .

Informations du lot
Object
Livre
Nombre de livres
1
Sujet
Judaica
Auteur/ Illustrateur
Lucensi Pagnino (Saint Paganini)
Titre du livre
Dictionnaire Hébreu-Latin Epitome Thesauri Linguae sanctae
État
Bon état
Année de publication de l’ouvrage le plus ancien
1578
Édition
Réédition
Langue
Hébreu, Latin
Langue originale
Oui
Éditeur
Christophorus Plantinus
Reliure
Cuir
Nombre de pages
447
Dimensions
17×11 cm
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
ou Connectez-vous