Marmontel - Mémoires - Oeuvres posthumes de Marmontel, historiographe de France, - 1804

Description
Marmontel - Mémoires - Oeuvres posthumes de Marmontel, historiographe de France, - 1804
Histoire, Livres illustrés, Reliure - Quantité : 4 - Livre

Edition originale de ce témoignage important sur le siècle des Lumières que Marmontel commença à écrire vers 1793 et qui fut publié ici pour la première fois en 1804. Exemplaire signé de la main de l'imprimeur Xhrouet en regard du titre.

Marmontel y donne entre autres une vaste galerie de portraits de contemporains, depuis Massillon jusqu'à Mirabeau. Le faux-titre porte "Mémoires d'un père pour servir à l'instruction de ses enfans "

Belles reliures de l'époque en basane racinée, dos lisse orné de deux pièces en maroquin lavallière et vert mosaïquées et d'un élégant décor aux petits fers dorés. Encadrement à la grecque sur les plats.

Très bel exemplaire, reliures solides et propres, hormis une petite épidermure au plat inf du tome 1, en excellente condition. Intérieur frais et propre.


‎MARMONTEL.‎
Mémoires Oeuvres posthumes de Marmontel, historiographe de France, secrétaire perpétuel de l'académie française‎

A Paris, chez Xhrouet, Déterville, Lenormant, Petit An XIII, 1804

4 volumes in-12 ( 17x10) [6] , 394 , [4] , 328 , [4] , 346 , [4] , 341 p.


‎Marmontel est né à Bort-les Orgues, en Corrèze, mais à la limite du Cantal. Issu d'un milieu modeste il fit ses études à Mauriac puis à Clermont-Ferrand, tout en occupant un poste de précepteur. A la mort de son père il poursuit sa philosophie à Toulouse et se fait remarquer en remportant le concours de l'Académie des Jeux Floraux. Il se lie avec Voltaire qui l'incite à venir à Paris. Ses débuts sont difficiles, mais il connait quelques succès avec ses deux premières tragédies. Les suivantes seront des échecs et il abandonnera le genre. Soutenu par Voltaire et de Mme de Pompadour, il obtient une place de secrétaire des Bâtiments du roi. Il use à son tour de son influence pour faire attribuer la direction du Mercure de France à son, presque compatriote cantalien, Louis de Boissy. A la mort de ce dernier il en devient à son tour le rédacteur. C'est dans ce périodique littéraire qu'il fit paraître les "Contes moraux" qui eurent un véritable succès. Moins de deux ans plus tard, il est obligé de quitter le Mercure, pour avoir lu un pamphlet contre le duc d'Aumont. Mais l'Académie Française lui ouvre ses portes en 1763. Il publiera "Bélisaire" en 1767 qui sera condamné par la censure (il vante dans un chapitre la tolérance religieuse). Il donnera des articles pour "L'Encyclopédie" de Diderot, puis pour "L'Encyclopédie méthodique" de Panckoucke... Les Contes moreaux ont paru pour la première fois en 1761 (2 vol. in-12), repris en 1765, en 3 vol. in-8, chez Merlin, et illustrés de 23 figures et d'un portraits





Informations du lot
Object
Livre
Nombre de livres
4
Sujet
Histoire, Livres illustrés, Reliure
Auteur/ Illustrateur
Marmontel
Titre du livre
Mémoires - Oeuvres posthumes de Marmontel, historiographe de France,
État
Très bon état
Année de publication de l’ouvrage le plus ancien
1804
Édition
1ère édition
Langue
Français
Langue originale
Oui
Reliure
Cuir
Nombre de pages
394
Dimensions
17×10 cm
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
ou Connectez-vous