Avant de pouvoir faire une offre, Connectez-vous ou Créez votre compte gratuit.

Désolés, ce lot est fermé !

Märklin H0 - 39120 - Locomotive électrique - E-10.3 - DB

Märklin H0 - 39120 - Locomotive électrique - E-10.3 - DB

Description
Märklin H0 - 39120 - Locomotive électrique - E-10.3 - DB
CA - Courant alternatif/Numérique MFX, Son - Proche de l'état neuf - Dans la boîte d'origine

Märklin H0 - 39120 - Locomotive électrique, E-10.3 de la DB
Avec emballage d'origine et livret
Numéro courant E10 345

Série E 10.3 de la Deutsche Bundesbahn (DB). Configuration d'essieu Bo'Bo'.
État de fonctionnement avant l'ère III, à partir de 1965 environ avec une façade en "fer", des grilles de ventilation continues, une gouttière tout autour et un revêtement de tampon aérodynamique et des jupes avant.

Avec un décodeur MFX, un Softdrive à haut rendement et un générateur de sons.
Moteur à faible entretien monté au centre dans une construction compacte.
Alimenté sur 4 essieux via des arbres de transmission.
Avec pneus de traction.

Mains courantes montées en métal.
Intérieur de la cabine.
Passerelles de toit montées.
Les feux de signalisation avant à LED 3 points et feux de fin de course rouges à 2 points alternent avec les changements de sens de marche, avec des LED à faible entretien, fonctionnent en mode conventionnel avec commande numérique.
La longueur entre les tampons est de 18,9 cm.

Testé et entièrement fonctionnel.
En bon état et sans problèmes de peinture.
Il manque un ressort de pantographe.

S'il vous plaît voir les photos pour une impression correcte.

Locomotive électrique Série BR E 10.
La série BR E 10 a toujours été éclipsée par la série classique V 200 et l'élégante série BR 103. Néanmoins, la série BR E 10 appartient à la série de locomotives d'après-guerre la plus intéressante. Non seulement parce que vous pouvez encore voir ces locomotives - avec parfois plus de 50 ans de service - circuler sur le réseau ferroviaire allemand, mais aussi en raison des nombreuses variantes dans lesquelles elles sont apparues. Pendant de nombreuses décennies, ces unités ont constitué l'épine dorsale des services de transport de passagers en Allemagne.

Développement et déploiement.
La série BR E 10, avec les séries BR E 40, E 41 et E 50 appartient à ce qu'on appelle les Einheitsloks ; quatre locomotives avec lesquelles la DB voulait constituer un parc de locomotives électriques modernes après la Seconde Guerre mondiale et qui devaient utiliser autant de composants communs que possible afin de réduire les coûts.

Afin d'acquérir de l'expérience avec les nouvelles spécifications techniques qui pourraient être utilisées dans ces locomotives. les usines de locomotives Henschel, Jung, Krupp, Krauss-Maffei, l'usine de locomotives d'Esslingen et les sociétés d'électricité AEG, BBC et SWW ont été chargées en 1949 de développer des prototypes pour une nouvelle locomotive Bo'Bo' avec une vitesse de pointe de 125 km/h (plus tard 130 km/h) et avec une puissance continue de 3300 à 3500 Kw et une charge maximale par essieu d'env. 20 tonnes. Après soumission et étude des plans, il est décidé en 1950 de faire construire quatre variantes par différents constructeurs et avec différents types de propulsion :
- Une locomotive basse tension de Krauss-Maffei avec un système de propulsion à tiges liées Alsthom.
- Une locomotive à haute tension de Krupp/BBC avec un système de lecteur de disque.
- Une locomotive basse tension de Henschel/SSW avec un entraînement par ressort à anneau en caoutchouc.
- Une locomotive à haute tension Henschel/AEG avec « Sécheron-Lamellenantrieb » ou entraînement à lamelles.
La DB privilégiant la dernière variante, il fut immédiatement décidé de passer commande de 2 unités de pré-série - soit cinq prototypes au total, qui deviendront E 10 001, 002, 003, 004 et 005. Ces locomotives furent livrées à la DB en 1952 et 1953 et ont été mis hors service entre 1975 et 1978. La locomotive 002 (DB Museum Nürnberg) et la locomotive 005 (BEM Nördlingen) ont été conservées.

Pour la production de la série de locomotives E 10 - maintenant une vitesse maximale de 150 km/h - un mélange des technologies des différents prototypes a été utilisé. Par exemple, la série BR E 10 (comme les E 40, E 41 et la plupart des E 50) obtiendrait un système d'entraînement direct à anneau en caoutchouc et des moteurs SSW qui ressemblaient beaucoup à ceux du 003 et un transformateur haute tension comme cela a été testé dans le 002, 004 et 005. En apparence, l'une revenait en partie à la 001 qui était le seul prototype à deux vitres avant au lieu de trois comme pour les quatre autres locomotives. Sur la 001, l'intérieur de la cabine du conducteur a également été maintenu tel quel, tandis que la disposition des boutons de commande et des leviers était celle de la 002.

En 1954, une commande est donnée pour la construction des premières locomotives de la série 31 BR E 10, qui passe rapidement à 69 unités. Le 4 décembre 1956, Krauss-Maffei remet la première locomotive de la série BR E 10 101 à la DB. Jusqu'en 1969, 379 unités de la série BR E 10 - connue à partir de 1968 sous le nom de série BR 110 - seront fabriquées. Ce sont - E 10 101 à 264, E 10 271 à 307, E 10 313 à 482, 110 483 et 484, et enfin 110 505 à 510.

Les locomotives étaient initialement livrées avec la livrée bleu acier, avec des signaux avant simples et des grilles de ventilation arrondies à lamelles horizontales. A partir de la locomotive E 10 216 (en 1960), l'installation de doubles signaux avant ainsi que d'un signal supérieur plus petit et de nouvelles grilles d'aération (d'abord arrondies, puis rectangulaires) avec des lamelles verticales a commencé. Ces innovations ont ensuite été également installées en partie sur les locomotives fabriquées précédemment.

A partir de la locomotive E 10 288, ils ont reçu une toute nouvelle apparence avec l'arrivée de la "Bügelfalte". Un nouveau design de boîtier caractérisé par un pli prononcé à l'avant, des vitres avant agrandies, des vitres supplémentaires à côté des portes, des grilles de ventilation qui semblaient consister en une seule unité et des couvercles aérodynamiques sur les tampons et les tabliers. Les couvertures des tampons et des tabliers ont été à nouveau retirées après 1970 et les grilles de ventilation simples ont été réinstallées. Ces locomotives sont souvent désignées sous le nom de série BR E 10.3 par rapport aux premières locomotives « normales » connues sous le nom de série BR E 10.1. Techniquement, cependant, ils ne sont pas (beaucoup) différents les uns des autres. Les numéros "manquants" de la rangée de locomotives ci-dessus se trouvent dans une série latérale spéciale qui a été fabriquée : la série BR E 10.12. Pour les nouveaux trains « Rheingold » et « Rheinpfeil », ils souhaitaient utiliser des locomotives pouvant atteindre une vitesse de pointe de 160 km/h. À cette fin, onze locomotives E 10 modifiées avec une transmission différente, de nouveaux bogies Henschel et une forme aérodynamique ont été développées. Parce que ces nouvelles locomotives pour les trains "Rheingold" n'étaient pas prêtes à temps, une solution d'urgence a dû être trouvée. Les E 10 239 à 244 commandées, de série, étaient provisoirement équipées d'une autre transmission pour les vitesses supérieures. La couleur a également été adaptée à la livrée "Rheingold" beige et bleu. En tant que locomotives E 10 1239 jusqu'à et y compris 1244, elles ont été déployées en 1962 (avec un « 1 » supplémentaire pour indiquer la vitesse de pointe la plus élevée). Après le déploiement des nouvelles locomotives "Rheingold" en 1963 - locomotives E 10 1265 jusqu'à 1270 inclus - les substituts temporaires ont été restaurés en locomotives E 10 normales : la transmission a été réduite à un maximum de max. 150 km/h, elles ont reçu une livrée entièrement bleue et les numéros ont été ramenés à E 10 239 jusqu'à 244 inclus. Le nouveau design des locomotives "Rheingold" - le "Bügelfalte" déjà mentionné - a été un tel succès que il a été décidé de doter toutes les nouvelles locomotives E 10 (standard) - à partir de 10 288 E - de ce carter. La saga des trains "Rheingold" s'est répétée pour le "Rheinpfel": car les nouvelles locomotives n'étaient pas prêtes. Ainsi, les locomotives standard E 10 250 à 254 ont été temporairement converties pour 160 km/h en 1963. Elles ont finalement été remplacées par les véritables locomotives "Rheinpfeil" E 10 1308 jusqu'à 1312 inclus, qui ont toutes été achevées en 1964. En 1968 , vingt autres de ces locomotives E 10.12 ont été achetées, qui sont entrées en service comme 112 485 jusqu'à et y compris 504. La série BR 112 était déjà devenue le nouveau nom des locomotives rapides E 10.12.

En plus des livrées bleu acier (et un bleu légèrement plus clair), les locomotives ont également été vues dans les livrées suivantes bleu et beige, rouge oriental et rouge trafic. Les locomotives E 10.12 ont reçu à la fois la livrée bleu cobalt et beige "Rheingold" et la livrée rouge et beige TEE. La locomotive bleue 110 365 était également assez unique qui avait pendant un certain temps deux surfaces de contrat blanches en forme de V sur les extrémités avant, la locomotive bleue E 10 477 qui avait deux bandes blanches sur les extrémités avant à la hauteur des signaux avant et la E 10 384 bleue dont le châssis et le toit étaient peints en gris clair. Parmi les autres locomotives qui ont reçu temporairement une apparence frappante, citons la 110 487 qui a été déployée en 1996 avec des autocollants colorés en l'honneur des 25 ans de l'anniversaire "Sendung mit der Maus", la locomotive "Science Express" 110 329, "KI.KA Live Express" - la locomotive 110 321, la locomotive publicitaire 110 325 "Ameropa" à livrée violette et blanche, le train d'exposition "Stiebel Eltron" avec la locomotive 110 243 et enfin la locomotive 110 511, qui en 2005 a reçu une carrosserie blanche avec des lignes rouges. *

Les locomotives E 10/110 étaient principalement utilisées comme trains rapides de passagers et de fret express. On a rarement rencontré ces locomotives tractant un train de marchandises standard. À partir de 1970, plusieurs des tâches de la série 110/112 ont été effectuées par la série BR 103, mais ces locomotives ont continué à jouer un rôle important dans le trafic ferroviaire international pendant une longue période. A partir de 2000, le démantèlement de ces locomotives a été accéléré. En raison de problèmes avec les nouvelles rames et des problèmes d'hiver avec les locomotives électriques modernes, la DB AG ne peut toujours pas se passer des services des locomotives restantes de cette série.

Informations du lot
Nombre d’articles
1
Type
Locomotive électrique
Marque
Märklin
Compagnie de chemin de fer
DB
Échelle
H0
Numéro de catalogue
39120
Alimentation
CA - Courant alternatif
Commande
Numérique MFX, Son
État
Proche de l'état neuf
Emballage
Dans la boîte d'origine
Séries
E-10.3
Pas encore inscrit(e) ?
Créez gratuitement un compte et découvrez chaque semaine 65 000 objets d'exception proposés en vente.
ou