Avant de pouvoir faire une offre, Connectez-vous ou Créez votre compte gratuit.

Désolés, ce lot est fermé !

Sanctius de Porta - America insula nuper inventa,Opus concionatorium venerabilis Santii de porta - 1514

Sanctius de Porta - America insula nuper inventa,Opus concionatorium venerabilis Santii de porta - 1514

Description
Sanctius de Porta - America insula nuper inventa,Opus concionatorium venerabilis Santii de porta - 1514
Religion - Quantité : 1 - Livre

"America insula nuper inventa" -- Sanctius de Porta. Opus concionatorium venerabilis Santii de porta: sacri ordinis Predicatorum professoris ... Videlicet in Sermones Hyemales de tempore. Sermones Estivales de tempore.
Partie I-II (CXXXVI, 2 nn. (le. w.); 10 nn., CXLI.

Avec des bordures de titre gravées sur bois en plusieurs parties. Premier titre en noir et rouge. 28x20cm. Cuir de veau marron foncé gaufré à froid de l'époque (avec rayures, défauts de la couverture, restaurations et ajouts, cuir aux coins et dos ancien restauré) sur couvertures en bois lourd avec 4 ferrures de verrouillage en laiton (sans gâche). (Hagenau, Heinrich Gran pour Augsbourg, Johann Rynmann, 1514-1515). –

VD16 S 1650. Adams P 1947. Benzing 153. Burg 406. Panzer VII, 79 et 98. Proctor 11666a-d. Chevalier R6p. 2070. –

Les deux premières parties de la vaste collection en quatre parties de sermons de Sanctius de Porta (1350-1429), un moine dominicain de Saragosse. Porta était contemporain de saint Vincenz Ferrer et a servi comme lui à la cour de Benoît XIII. à Avignon. Les deux premières parties sont disponibles ici, les parties hiver et été des "Sermones". L'éditeur était l'humaniste et philologue Wolfgang Anxst (également Angst ; 1485-1523). Il est né à Kaisersberg (Césaris Mons) en Alsace, l'année de naissance ne peut être déterminée avec une certitude absolue, a fait la connaissance d'Ulrich von Hutten dans sa jeunesse et a vécu avec lui dans l'amitié la plus intime, tout comme il était aussi un ami de Reuchlin, Erasmus, etc. Il « était un savant imprimeur, philologue et poète, car on le retrouve en 1515 dans une imprimerie à Hagenau en Alsace, probablement dans l'imprimerie de Thomas Anshelmus de Baden, bien que non pas comme imprimeur, mais employé comme savant ouvrier, comme celui-ci de la mention dans le deuxième livre des 'Lettres des Hommes Sombres', dont la première édition parut probablement en 1517" (ADB I, 461-462). - -

La dédicace avec la mention intéressante du Nouveau Monde, négligée par la plupart des bibliographes américains : "D. Vito Aegidio (comme un fléau) Decano in Surburg Studiosorum Omnium Patrono Vulphganus Angst Caiserspergius SDP ... In quemque regio semper particulare quoddam naturae donum habuntur quo absentia sibi & necessaria per mutationies usu / facile alliceret: quam ad modum de America insula nuper inventa, nostro iam aevo compertum habemus: & nostra ista stanneis litteris scribendi ars Germanorum ... ". - Page de titre de la première partie arrachée dans la moitié inférieure droite et remplacée par un fac-similé, entièrement adossé au verso (texte là aussi en fac-similé), passages de vers isolés, taches de doigts, mais seulement légèrement brunies ou tachées d'humidité par endroits. Occasionnels marginaux contemporains en sépia. Couverture arrière avec le hs contemporain. Dire à l'encre sépia : « Praestat millies mori quam deum vel levissimae délinquante » (par exemple : « Mieux vaut mourir que de se moquer de Dieu »). Tirage très rare du Hagenauer Offizin de l'importante librairie antiquaire de Munich Rosenthal avec son écriture manuscrite. Livre-fiche.

Informations du lot
Object
Livre
Nombre de livres
1
Sujet
Religion
Auteur/ Illustrateur
Sanctius de Porta
Titre du livre
America insula nuper inventa,Opus concionatorium venerabilis Santii de porta
État
Bon état
Année de publication de l’ouvrage le plus ancien
1514
Édition
Éditions diverses
Langue
Latin
Langue originale
Oui
Reliure
Cuir
Nombre de pages
277
Dimensions
20×28 cm
Pas encore inscrit(e) ?
Créez gratuitement un compte et découvrez chaque semaine 65 000 objets d'exception proposés en vente.
ou