Cultiver sa passion, une perspective de reconversion professionnelle ?

Une nouvelle étude YouGov*, menée par Catawiki à travers cinq pays  d’Europe (Italie, Allemagne, Pays-Bas, France et Belgique) s'intéresse de près aux passions et met en  lumière la profonde fascination des individus pour certains types d’objets. D’après les résultats, cet  attachement si particulier les pousse à y dédier beaucoup de temps, d’argent et à entretenir une  collection, ce qui leur donnerait même envie d’en faire leur métier ! Des envies de reconversion à  mettre en perspective des récents bouleversements liés à la pandémie et qui ont poussé les individus  à mieux prendre en compte leurs aspirations, tant sur les plans professionnels que personnels, ainsi  que des tendances des nouvelles générations à exercer un emploi plus en adéquation avec leurs  valeurs et leurs besoins de sens. 


Cultiver sa passion, un véritable métier ! 

La pandémie de Covid-19 a poussé les individus à consacrer plus de temps à leurs passions et à se  recentrer sur leur vie personnelle. En effet, la demande de conseils en reconversion a d’ailleurs bondi  de 30 % après le premier confinement[1]. Si la plupart des répondants dédient beaucoup de temps à  leur passion, tous les mois pour 15%, toutes les semaines pour 27%, voire tous les jours pour 23%, près  d’un sur deux souhaiteraient s’y consacrer encore plus pour en faire leur métier. D’autant qu’ils ne  sont actuellement que 14% à indiquer exercer une profession en lien avec leur passion et que 60%  d’entre eux s’estiment heureux lorsqu'ils s'en occupent. Ces chiffres résonnent avec les tendances  observées chez les nouvelles générations, qui entendent placer leur vie professionnelle en cohérence  avec leurs aspirations personnelles et leur besoin de réalisation. En outre, 23% des sondés indiquent  que leur passion est née d’une volonté d’occuper leur temps libre et 38% estiment même perdre la  notion du temps lorsqu’ils se consacrent à leur passion. 


Vivre sa passion, un investissement exaltant ! 

Si les passionnés ne comptent pas leur temps, ils ne comptent pas non plus leur argent. Côté dépense,  les Français affichent des dépenses mensuelles liées à leur passion, plus élevées que leurs concitoyens  européens. En moyenne, les Français dépensent l’équivalent de plus d’un Smic (1 740€) par an pour  leur passion (contre 991€ pour l’Italie par exemple). Ils se distinguent également dans le type d’objets  qu’ils collectionnent, et qui reflètent tout l’art de vivre à la française, qui fait la part belle aux loisirs  culturels et gustatifs. Le montant maximum dépensé en une seule fois est supérieur à 1 300€, et les  répondants français déclarent qu’ils investiraient encore plus dans leur passion (57%) ou pourraient  en cultiver de nouvelles (41%), s'ils gagnaient plus d'argent.  


“L'objectif de Catawiki a toujours été de créer un lieu où les gens peuvent cultiver leurs passions. Cette  nouvelle étude confirme qu'avoir une passion vous rend plus heureux dans votre vie quotidienne et nous  aide à établir qui nous sommes en tant qu'individus. Cultiver les choses que nous aimons pour rendre  le monde plus passionnant n'a jamais été aussi important", déclare Cyrille Coiffet, Vice President &  General Manager Art & Antiques chez Catawiki.


Entretenir sa passion, le secret d’une vie plus épanouie

Les individus sont désormais plus sincères dans la relation qu’ils nouent aux biens matériels, en  s’attachant plutôt aux objets rares, d’exception ou à valeur sentimentale. C’est tout l’objectif de  Catawiki : satisfaire les passions en connectant les individus aux objets qu'ils aiment. 34 % des Français  vivent leur passion en achetant des objets et souhaitent continuer de la développer dans le temps et  la transmettre à leurs pairs. Une personne sur deux affirme qu’avoir une passion permet de mieux  s’assumer et d’asseoir sa personnalité en société. Un tiers des Français interrogés possèdent une  collection, et un sur dix envisage d'en commencer une. La plupart d’entre eux possèdent entre un et  vingt objets liés à leur passion, et jusqu’à 16% en possède plus de cent. 


Les passions, entre jardin secret et plaisir partagé 

Cette étude permet à Catawiki de dessiner deux profils de passionnés. Le passionné extraverti qui  apprécie partager sa passion avec ses proches, devient expert en la matière voire professionnel et  n’hésite pas à investir pour la développer. Près de la moitié des sondés disent exprimer leur passion  essentiellement sur les réseaux sociaux et 40% affirment avoir quelqu'un avec qui la partager que ce  soit avec quelqu’un de leur famille, pour un quart, des amis ou son/sa partenaire pour un Français sur  cinq, des collègues pour un sur dix. 


A l’inverse, le passionné introverti, lui, ne partage pas ou très peu sa passion avec ses pairs et choisit  de la garder comme un jardin secret. Parmi les sondés, une personne sur quatre avoue préférer garder  sa passion pour elle, pour son plaisir personnel. Cette seconde catégorie de passionnés ne souhaite  pas la partager auprès de ses pairs et affirme même n’avoir jamais dévoilé sa passion à son entourage. 


Top 5 des passions des Français 

1. Livres : 35% des sondés, 39% sont des femmes parmi lesquelles 42% ont 65 ans et plus 

2. Ordinateurs et nouvelles technologies : 23% des sondés, 33% sont des hommes dont 26% ont  entre 18 et 24 ans 

3. La décoration d’intérieur : 22% des sondés, dont 28% de femmes âgées de 55 à 64 ans pour 29%  d’entre elles  

4. Mode : 19% des sondés

5. Photographie : 18% des sondés 


*Source : Étude réalisée par YouGov pour le compte de Catawiki en août 2021. 6000 répondants  représentatifs de la population générale de 18+ dans cinq pays : (environ) Allemagne (n=2000), France  (n=1000), Italie (n=1000), Pays-Bas (n=1000), Belgique (n=1000). L'enquête a été réalisée en ligne. Les  données ont été pondérées afin de refléter la population générale de chaque pays. 


**