Tendances

Le monde changeant de la photographie à travers l’objectif d’un galeriste

Publié le 26 août 2021

Depuis 1970, le village d’Arles situé dans le sud de la France accueille chaque été Les Rencontres d’Arles : ce prestigieux festival de photographie qui attire tous les passionnés de photographie et les connaisseurs. Connu pour présenter des œuvres inédites de talents connus ou émergents venant du monde entier, ce festival rempli d'expositions a lancé la carrière de nombreux photographes. 


La galerie Art-Z, partenaire de Catawiki, est un habitué de ce festival. Cette galerie parisienne, dirigée par Olivier Sultan, a passé les 20 dernières années à développer un réseau et à faire grandir la carrière de talents photographiques - notamment des talents africains. Cette année, Olivier présentera ses photographes aux Rencontres d’Arles ainsi que sur Catawiki, en ligne. Nous l’avons rencontré pour parler du monde de la photographie, de son évolution et de son avenir. 

Qu’est-ce qui est à l’origine de votre passion pour la photographie ? 

« J’ai toujours été fasciné par la photographie, à commencer par les vieilles photos de famille. Puis, au fil de mes voyages en Afrique dans les années 90, j’ai développé une passion pour les photographes de studio africains au Mali, au Sénégal, au Bénin et au Zimbabwe. »

Qu’est-ce qui vous a poussé à faire de votre passion pour la photographie une carrière ?

« Ma rencontre avec Malick Sidibé dans son studio de Bamako en 2001, sans aucun doute. J’ai réalisé à quel point ses photographies et sa philosophie sont fondamentalement imbriquées, et à quel point il est constamment connecté aux gens qui l’entourent. J’ai été stupéfait par sa capacité à percevoir une personne au-delà de son apparence physique ; il est capable de comprendre qui est vraiment quelqu’un en quelques secondes. Nous sommes rapidement devenus amis et à partir de là, j’ai tenu une exposition annuelle à Paris de 2002 à 2015. Lui rendre visite à Bamako était un réel plaisir ; s’asseoir et discuter simplement à l’extérieur de son studio fut une leçon de photographie, de vie et de philosophie africaine. »

Votre galerie se concentre sur la photographie africaine contemporaine. Pourquoi ce choix ?

« Au cours des deux dernières décennies, la photographie est devenue la principale forme d’art de l’Afrique contemporaine. Elle donne à réfléchir sur les identités des gens et elle aide également à connecter les communautés en faisant tomber les frontières entre les différents pays africains. Je considère mon rôle comme celui d’un « intermédiaire » qui met en lumière les artistes. »

Vous travaillez dans ce domaine depuis plus de 20 ans. Comment le monde des galeries et de l’achat et de la vente de photographie a-t-il évolué ? 

« Il y a vingt ans, seuls les noms d’une poignée de photographes africains étaient connus, comme Seydou Keïta, Malick Sidibé et Samuel Fosso. Aujourd’hui, la photographie africaine obtient enfin la reconnaissance qu’elle mérite, avec des dizaines de photographes aux carrières internationales, dont Zanele Muholi, Santu Mofokeng, Nyba Ouédraogo, King Massasy ou Mabeye Deme, qui ont tous exposé dans des institutions prestigieuses à travers le monde. La photographie africaine a pénétré dans les collections privées et publiques. »

Comment voyez-vous le rôle d’une plateforme de vente comme Catawiki dans un tel changement ?

« Catawiki a un rôle éducatif : cette plateforme permet de montrer un large éventail d’artistes à un important public international de collectionneurs. D’autant plus en période de Covid et de confinements à répétition, où Catawiki a eu un impact significatif sur notre façon de vendre et d’acheter. Ma galerie d’art, Art-Z, était fermée pendant la majeure partie de 2020 et Catawiki a fourni une excellente plateforme permettant de maintenir les expositions et les ventes. Cela a permis à mon entreprise de maintenir son activité. En 2020 et 2021, nous avons organisé environ cinq expositions dans notre galerie parisienne. Et la plupart des œuvres d’art ont été présentées en parallèle sur Catawiki, contrebalançant ainsi le manque de visiteurs en personne. »

Comment déterminez-vous la valeur d’une photographie ?

« De nombreux facteurs entrent en jeu, mais surtout la réputation du photographe, la qualité de l’impression, le nombre de tirages disponibles, la signature et l’originalité du sujet. »

Vous représentez un grand nombre de talents, couvrant de nombreux genres et styles différents. Comment sélectionnez-vous ceux qui intègrent votre galerie ?

« Je sélectionne les talents en fonction de trois critères majeurs : l’originalité de leur travail, leur sincérité et la cohérence. »

Quelles sont, selon vous, les tendances significatives dans le monde de la photographie ?

« Je vois plusieurs tendances à la fois. Certains photographes penchent davantage vers le documentaire et le photojournalisme, tandis que d’autres se concentrent sur les compositions esthétiques. Personnellement, j’aime les photographes qui sont capables de combiner les deux "mondes". »

Quel est votre rôle en tant que galeriste dans le processus de création et l’évolution des artistes que vous représentez ?

« En tant que galeriste, j’essaie de soutenir financièrement les photographes en achetant et en vendant leurs œuvres. Je me rapproche aussi activement des musées et des institutions pour les encourager à acquérir des photographies de talents africains. Sur le plan personnel, je conseille les photographes, généralement sur la façon d’éviter de suivre les dernières tendances. »

Quels sont les temps forts des Rencontres d’Arles de cette année ?

« La dernière série du photographe sénégalais, Mabeye Deme, intitulée « Dakar la Nuit » est très appréciée du public. Pareil pour la nouvelle série « Tenir » du photographe malien, King Massassy, une succession de gros plans de poings d’ouvriers. »

____________________

Retrouvez la galerie Art-Z au 28 rue de la Liberté aux Rencontres d’Arles jusqu’au 31 août, ainsi qu’en ligne sur Catawiki dans cette vente.

À découvrir Photographie

Vous aimerez peut-être aussi :

Malick Sidibé : saisir la vie à travers l’objectif

Qu’est-ce que la photographie ?

Tout ce que vous devez savoir sur les daguerréotypes




Créez gratuitement votre compte
Sur Catawiki, vous serez surpris par l’impressionnante sélection hebdomadaire d’objets d’exception que nous proposons. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et découvrez nos ventes aux enchères hebdomadaires organisées par notre équipe d’experts reconnus.
Avez-vous déjà un compte Catawiki ? Connectez-vous
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
Créez gratuitement un compte et découvrez chaque semaine 65 000 objets d'exception proposés en vente.
Inscrivez-vous maintenant