Histoire

Une histoire de la mode dans Sex and the City en trois accessoires légendaires

Écrit par Tom | Publié le 4 janvier 2022


Ses personnages et sa vision de la mode ont fait de Sex and the City un pilier de la pop culture. Patricia Field, costumière en chef de longue date de la série, a influencé les tendances et a propulsé la carrière de certains créateurs. Pour célébrer l’héritage et la toute nouvelle saison de Sex and the City, nous revisitions certains styles emblématiques de la série, des talons de créateurs aux sacs fantasques, qui, en plus d’être beaux, sont et resteront toujours des emblèmes de la série.



Peu de séries TV ont suscité autant de critiques et de débats que Sex and the City de HBO. Amour et désamour pour ses quatre personnages principaux, Sex and the City reste une série révolutionnaire pour l’attention qu’elle a porté aux femmes et sa représentation des amitiés féminines. Le tout enveloppé dans une mode d’apparence inaltérable.


C’était une série qui vivait avec légèreté et ça lui allait si bien. Il est rare qu’un épisode ne se passe sans un éclat de mode ou une thérapie de lèche-vitrine. Certains épisodes sont même entièrement consacrés à des pièces qui servent de leçons aux personnages ; comme le sac Birkin dont Samantha avait envie et qui finit par lui coûter un client célèbre (la leçon étant : ne croisez pas Lucy Liu). 


Les styles conçus par Field alliaient la haute couture à la mode rapide et aidaient chaque personnage à raconter sa propre histoire, de concert avec celle des autres. Là où les sacs à main fastueux et le collier au nom de Carrie en lettres d’or affichaient fantaisie et féminité, les costumes sur mesure et les cols roulés de Miranda étaient synonymes de minimalisme et d’androgynie. Quand chaque tenue colorée et robe moulante que Samantha portait pour le pouvoir et le sex-appeal contrastait avec la tradition et la modestie des tenues pudiques et les jupes à motifs floraux de Charlotte.


Le choix des styles du quatuor était un moyen pour les téléspectateurs de s’identifier. Ce contraste permettait aussi à diverses expressions de la féminité d’être mises en avant. Mais dans cet océan d’accessoires et de pièces de mode, quels ont été les plus emblématiques ?


Les chaussures Manolo Blahnik


Si un accessoire est à la hauteur de l’aura de Carrie Bradshaw et de Sex and the City, ce sont bien les chaussures Manolo Blahnik. Carrie adorait tellement ces chaussures que dans un épisode, lorsqu’on la menace avec une arme, elle est prête à donner sa bague, son sac Fendi Baguette... tout sauf ses Manolo Blanik. Et au cours des six saisons, l’apparition des pièces de la créatrice espagnole et l’amour que Carrie leur porte renverseront bien des situations. En visitant les bureaux de Vogue et son placard tristement célèbre, Carrie tombe sur une paire de Manolo Blahnik Mary Janes ; des escarpins en cuir bleu marine qu’elle décrit passionnément comme « un mythe urbain ». Dans un autre épisode, Carrie porte une paire d’escarpins Manolo Blahnik Sedaraby d’Orsay qu’elle doit enlever pour une fête (aucune chaussure n’est autorisée) avant qu’elles ne soient volées puis remboursées par l’hôte de maison, parce qu’elles signifient tant pour elle. 




Ces chaussures ont contribué en grande partie au personnage de Carrie et elles ont un rôle clé tout au long de l’intrigue. Qu’elle doive se défendre ou embrasser sa propre frivolité. La désormais légendaire paire d’escarpins Manolo Blahnik Hagisi bleus (que Carrie arbore dans le retour de la série et qui sont encore régulièrement en rupture de stock partout) aient été choisies par Big comme bague de fiançailles est on ne peut plus logique. Enfin, portées par Carrie quand Big meurt dans la nouvelle saison, elles sont un clin d’œil tragique et poignant à ce qui rend la mode si belle : sa capacité à préserver des souvenirs et les moments de la vie qui comptent.


Les pochettes de Judith Leiber


Peu de pièces traduisent mieux la fantaisie des goûts de Carrie que les pochettes de Judith Leiber. Leiber était une créatrice américano-hongroise qui s’est d’abord fait un nom en fabriquant des sacs pour des personnalités politiques et des premières dames, dont Mamie Eisenhouwer, Barbara Bush et Hillary Clinton. Cependant, c’est le style caractéristique de ses minaudières en cristal (de petits sacs à main parsemés de cristaux et peints pour ressembler à des chiens ou des pastèques, par exemple) qui a attiré l’attention de Patricia Field. Il n’a pas fallu longtemps avant que ces designs insolites ne fassent leur apparition dans la série. 




Alors que les fans récents se souviendront probablement de l’étincelante pochette cupcake rose avec laquelle la fille de Charlotte, Lily, joue dans le film Sex and the City, les téléspectateurs chevronnés sauront de quoi on parle si on fait référence à un certain sac Lieber et une certaine scène de la saison 2. À l’époque où Carrie et Big sortent ensemble pour la première fois, Big offre à Carrie un sac Lieber en forme de cygne qu’elle décrit comme « wrong, just wrong », de mauvais augure pour les temps troublés à venir. Désespérée par la manière dont elle a réagi, elle opte au final pour un « je t’aime » qui laisse Big, dans son inévitable éloignement, muet. Le sac Lieber de Sex and the City restera à jamais le sac qui disait quasiment je t’aime.


Le collier Carrie + le papillon de Kenneth Lane


Aucun passage en revue des accessoires de Sex and the City digne de ce nom ne se ferait sans un clin d’œil à ses bijoux. Si les broches florales de Carrie méritent d’être mentionnées, ce sont ses colliers qui ont le plus fait d’émules chez les téléspectateurs. Le collier papillon en filigrane de Kenneth Lane porté par Carrie dans la saison 3 est une énième illustration du pastiche de style moderne avec des pièces classiques par Field. Ce collier reste l’une des pièces les plus recherchées de la série.


Cependant, c’est sans doute le collier Carrie qui est resté dans la mémoire de tous les fans de SATC. Inspiré par les clients visitant la propre boutique de Patricia Field, il est devenu emblématique du style de Carrie mais aussi l’étendard de son amitié et de son indépendance. Cette dernière signification prend toute sa dimension quand elle perd le collier après avoir déménagé à Paris. Son amant de l’époque, Aleksandr Petrovsky le remplacera à l’identique, le dissociant ainsi de ses anciennes liaisons et des lieux qu’elle a quitté. C’est aussi la preuve que le bon accessoire résiste à bien des épreuves !




La mode dans Sex and the City va bien au-delà des choix vestimentaires. Les tenues portées à l’écran célèbrent le style, mais elles créent en outre un espace où vient s’épanouir l’identité de chaque personnage. Elles sont autant d’aspirations à l’évasion pour les téléspectateurs. La série a souvent été critiquée pour être éloignée de la réalité, et pourtant on peut se demander si au contraire les choix stylistiques de Sex and the City ne touchent pas au cœur de certaines vérités. 


____________________


Découvrez des vêtements, des accessoires et des sacs à mains dans nos ventes dédiées à la mode.


À découvrir Mode | Sacs | Chaussures


Vous aimerez peut-être aussi :

Le foulard Hermès, symbole éternel du style

Scandale et style : l’ascension et la révolution de Gucci

Ce que vous devez savoir sur les sacs de voyage Louis Vuitton

Créez gratuitement votre compte
Sur Catawiki, vous serez surpris par l’impressionnante sélection hebdomadaire d’objets d’exception que nous proposons. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et découvrez nos ventes aux enchères hebdomadaires organisées par notre équipe d’experts reconnus.
Avez-vous déjà un compte Catawiki ? Connectez-vous
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
Créez gratuitement un compte et découvrez chaque semaine 65 000 objets d'exception proposés en vente.
Inscrivez-vous maintenant