No. 84939973

Sold
Vase  - Glass
Final bid
€ 61
3 weeks ago

Vase - Glass

Superbe Vase Art Déco de Clichy Il est de couleur rose marmoréen avec 3 colliers dorés à l'or fin Ce style et cette forme ne sont pas courant sur le marché Il est en superbe état , aucun éclat ni fèle Idéal pour une déco Art déco pour Loft , Gite , Hotel , Restaurant , Duplex , Bureau , ou pour Fleuriste , Botaniste ------- François Théodore Legras, une figure importante de l’Art verrier Art verrier Originaire des Vosges, et ayant passé son enfance dans un petit hameau situé au cœur de la forêt de Darney, François Théodore Legras est un grand maître verrier de l’époque de l’Art Nouveau et l’Art Déco. Le paysage entourant son domicile pendant son enfance deviendra plus tard sa principale source d’inspiration. Avec des motifs inspirés de la nature et des couleurs remarquables, les œuvres de marque Legras sont d’une qualité remarquable… À tel point que celles-ci sont aujourd’hui encore très recherchées par les amateurs d’art et les collectionneurs. Issu d’une famille modeste, François Théodore Legras était un travailleur acharné. À 27 ans, il se trouvait déjà à la tête d’une entreprise prospère appelée : la « Verrerie de La Plaine Saint-Denis ». --- Vous aussi, vous êtes impressionné par les œuvres de ce maître verrier vosgien ? Partons en voyage à travers les âges et les grandes lignes de la vie de François Théodore Legras. ----François Théodore Legras : de l’enfance à la vie de maître verrier François Théodore Legras est l’un des maîtres verriers célèbres à l’époque de l’Art Nouveau et de l’Art Déco. Au même titre que les artistes de renom du XIX et XXème siècle tels qu’Emile Gallé, les frères Daum, les frères Muller ou encore Jean-Simon Peynaud, il s’est construit une renommée qui va traverser les siècles. Son père, qui s’appelait Jean Nicolas Legras, était bûcheron ; et sa mère, Baptiste Sophie Joly, était mère au foyer. Autant dire que François Théodore Legras est issu d’une famille modeste. Il est, d’ailleurs, né dans le hameau de La Grande Catherine à Claudon, dans le département des Vosges le 27 décembre 1839. Avant de décéder à Paris le 2 août 1916, François Théodore Legras a accompli des missions importantes qui sont de promouvoir l’art verrier, dévoiler son talent artistique, et faire profiter des œuvres d’art exceptionnelles aux générations suivantes. Rien ne présageait que ce petit garçon qui a passé toute son enfance dans la campagne, au milieu de la forêt de Darney, deviendra plus tard le dirigeant d’une enseigne de verrerie très célèbre, mais également un artiste verrier talentueux et passionné. Cela dit, sa vie dans ses Vosges natales a beaucoup contribué à la construction de son avenir, puisqu’en devenant artiste verrier, Théodore Legras va mettre en valeur la nature dans chacune de ses productions. Employant plus de 1500 personnes, la verrerie Legras connue sous la raison sociale « Verrerie et Cristallerie de St Denis » participera à de nombreuses expositions, et remporte souvent des prix : médaille d’or à l’Exposition internationale de Barcelone de 1888, 6ème grand prix à l’Exposition universelle de Paris de 1889… -----------François Théodore Legras : une carrière extraordinaire François Théodore Legras intègre le monde de la verrerie, pour la première fois, à l’âge de 20 ans. Il commença par travailler en tant que commis de nuit dans les verreries situées aux alentours de sa résidence, dans la Grande Catherine à Claudon. Ce métier lui a permis d’apprendre le travail du verre et d’en découvrir les secrets et les subtilités. Il a certainement trouvé du plaisir dans ce qu’il faisait, et s’y implique davantage avec passion, au point de finir à la tête d’une enseigne de verrerie célèbre quelques années plus tard. A 24 ans, Legras quitte ses Vosges natales pour rejoindre la verrerie de La Plaine Saint-Denis située dans un quartier de la ville de Saint-Denis. Cette entreprise embauche le jeune vosgien en tant que commis, et lui offre l’occasion de monter en compétence. Six mois plus tard, François Théodore Legras est promu chef de la fabrication de la verrerie de La plaine Saint-Denis. En 1866, alors qu’il est seulement âgé de 27 ans, Legras devient directeur de l’enseigne. Maintenant qu’il a acquis une solide expérience dans le métier du verre, et se trouve au sommet de la verrerie de La plaine Saint-Denis, il fait tout pour développer l’entreprise. Il commence par faire construire de nouvelles fabriques ainsi qu’une cité ouvrière. Au fil des années, les usines Legras deviennent un immense industriel d’environ 20 000 mètres carrés. -------Quand la verrerie de La plaine Saint-Denis devient « Legras et Cie » Avec son parcours incroyable, François Théodore Legras est nommé PDG de la Verrerie de La Plaine Saint-Denis. Celle-ci gagnera, ainsi, une autre dénomination sociale et devient : « Legras et Cie ». Le siège social de l’enseigne se situe avenue de Paris, Saint-Denis ; tandis que les dépôts sont installés au 22 bis, rue de Paradis, Saint-Denis. L’entreprise fabrique des œuvres utilitaires en série, dont la couleur est souvent de vert Nil. Des pièces multicolores aux produits de luxe, les productions Legras n’ont rien à envier à celles des grandes verreries et cristalleries de renom comme la cristallerie de Baccarat et la verrerie de Meisenthal. Les décors de chaque production Legras sont habituellement cernés à l’or, et ont des formes plutôt classiques. En continuelle évolution, la verrerie Legras et Cie se procure en 1902, de 9 grands fours de fusion dotés de 12 creusets, et d’un autre four à 8 creusets. Ce dernier se destine exclusivement à la réalisation des verres de couleurs ; tandis que les premiers sont utilisés au quotidien. L’entreprise emploie plus de 1 400 personnes, dont des tailleurs, des boucheurs, des artistes décorateurs, des graveurs, des dessinateurs, des ouvriers verriers… La verrerie Legras et Cie fabriquait des pièces de verre pour la chimie, la pharmacie, le flaconnage, des articles de fantaisie décorés (vases, jardinières, coupe…), des articles utilitaires, des services de table… Tout comme la cristallerie de Portieux et de Vallerysthal, la verrerie Legras a produit de sublimes pièces de verres de couleurs. La plupart de ses œuvres évoquent la beauté de la nature, et arborent comme décoration un paysage, des fleurs ou encore la faune. François Théodore Legras : l’un des noms à l’origine de la fondation de l’Art Nouveau Produisant des œuvres extraordinairement éclectiques, François Théodore Legras se démarque par sa grande polyvalence. Des verres soufflés aux verres émaillés, il expérimente toutes les techniques de la verrerie. Il était à même de travailler la méthode la plus complexe de la verrerie, et qui a fait la renommée de la cristallerie Daum: la technique de la pâte de verre. Avec une variété d’œuvres aux décors et aux formes diversifiés, Legras a su conquérir le cœur des passionnés d’art de son époque, et a pu répondre aux besoins d’une clientèle variée. Legras s’inspire de la nature pour offrir à ses productions une belle décoration. Les thèmes préférés de notre maître verrier varient des chrysanthèmes aux iris, en passant par les orchidées. Avec une telle inspiration, François Théodore Legras fut invité par Emile Gallé, les frères Daum et René Lalique (fondateur de la cristallerie Lalique en 1888) pour fonder avec eux le mouvement Art Nouveau. Il s’agit d’un style artistique qui s’inspire de la nature, et mettant en exergue des formes de courbes. La philosophie de l'Art Nouveau était de produire du beau, à bon marché, pour un art accessible à tous. L’Art Nouveau connaît un franc succès de la fin du XIXème siècle jusqu’au début du XXème siècle (1880 – 1910) laissant la place au nouveau mouvement artistique Art Déco. Contrairement à l’Art Nouveau, ce dernier s’inspire des lignes géométriques (symétrie, lignes complexes, courbes aérodynamiques…). ----Le sort de la verrerie Legras Lorsque François Théodore Legras a pris le règne de la verrerie de La Plaine Saint-Denis, il a changé son sort. Au fil des années, la fabrique se développe progressivement jusqu’à devenir la plus importante enseigne de verrerie de l’époque Art nouveau dans la région parisienne. La renommée de la verrerie Legras s’approche, désormais, celle des plus grandes enseignes telles que les établissements Gallé, la verrerie Muller frères, la cristallerie Daum ou encore la cristallerie Saint-Louis, et dépasse les frontières du pays. L’enseigne participe à plusieurs expositions nationales et internationales où elle est souvent récompensée, pour ne citer que la médaille d’or à l’Exposition universelle de Barcelone de 1888 et le 6ème grand prix à l’Exposition universelle de Paris de 1889. La mort de François Théodore Legras le 2 août 1916 à Paris à 76 ans et la guerre 14-18 marquent la fin de l'apogée de la production Legras. Les descendants Legras assurent la croissance de l’entreprise jusqu’en 1919. Cette année-là, la verrerie Legras et Cie sera cédé au petit-fils Théodore Legras. Celui-ci oriente l’affaire dans le nouveau style en vogue qu’est l’Art déco. Produisant des œuvres au style à la mode et très recherchées, l’enseigne maintient sa prospérité. Vers les années 1928/1930, la verrerie Legras et Cie est rachetée par le groupe « Verrier Lyonnais Souchon-Neuvesel » (l'actuel BSN), qui a préféré conserver le nom Legras. En 1925, la verrerie est de nouveau rachetée par la « Verrerie et Cristallerie des Quatre Chemins ». Quelle sont le prix et la signature des véritables vases Legras ? Pour acquérir un vase d’une valeur d’environ 1 000 €, il vaut mieux éviter les contrefaçons. Pour cela, il convient de vérifier, tout d’abord, la signature apposée sur la pièce. Lorsque son fils Charles Legras prend la direction de la verrerie Legras, l’on peut lire différentes signatures sur les œuvres Legras : « Pantin », « Legras », « Leg », ou encore « Legras Cie St-Denis ». Par ailleurs, il faut savoir que les vases Legras sont en verre, et non en pâte de verre comme indiqué fréquemment. Pour admirer l'art de François Théodore Legras, vous pouvez visiter le Musée d'Hennezel-Clairey et revivre l'épopée de ce capitaine d'industrie à travers tout un éventail de la production Legras. Les bouteilles à sujet Legras François Théodore Legras a également été connu pour ses bouteilles de décoration. Il s'agissait de bouteilles décorées sur divers thèmes comme les personnages de la 3e République, Jeanne d'Arc, "Tour Eiffel", ou encore "Napoléon". Quelques bouteilles à sujet Legras se retrouvent parfois sur le marché de l'art, notamment l'ancienne bouteille à sujet Legras à deux faces de femme et de l'autre homme (1900), la bouteille à sujet Legras "Main tenant une bouteille" (XIXe siècle), ou encore la bouteille à sujet Legras "Le Moulin" (XIXe siècle).

No. 84939973

Sold
Vase  - Glass

Vase - Glass

Superbe Vase Art Déco de Clichy
Il est de couleur rose marmoréen avec 3 colliers dorés à l'or fin
Ce style et cette forme ne sont pas courant sur le marché
Il est en superbe état , aucun éclat ni fèle
Idéal pour une déco Art déco pour Loft , Gite , Hotel , Restaurant , Duplex , Bureau , ou pour Fleuriste , Botaniste
------- François Théodore Legras, une figure importante de l’Art verrier
Art verrier
Originaire des Vosges, et ayant passé son enfance dans un petit hameau situé au cœur de la forêt de Darney, François Théodore Legras est un grand maître verrier de l’époque de l’Art Nouveau et l’Art Déco. Le paysage entourant son domicile pendant son enfance deviendra plus tard sa principale source d’inspiration.
Avec des motifs inspirés de la nature et des couleurs remarquables, les œuvres de marque Legras sont d’une qualité remarquable… À tel point que celles-ci sont aujourd’hui encore très recherchées par les amateurs d’art et les collectionneurs.
Issu d’une famille modeste, François Théodore Legras était un travailleur acharné. À 27 ans, il se trouvait déjà à la tête d’une entreprise prospère appelée : la « Verrerie de La Plaine Saint-Denis ».
--- Vous aussi, vous êtes impressionné par les œuvres de ce maître verrier vosgien ?
Partons en voyage à travers les âges et les grandes lignes de la vie de François Théodore Legras.
----François Théodore Legras : de l’enfance à la vie de maître verrier
François Théodore Legras est l’un des maîtres verriers célèbres à l’époque de l’Art Nouveau et de l’Art Déco.
Au même titre que les artistes de renom du XIX et XXème siècle tels qu’Emile Gallé, les frères Daum, les frères Muller ou encore Jean-Simon Peynaud, il s’est construit une renommée qui va traverser les siècles.
Son père, qui s’appelait Jean Nicolas Legras, était bûcheron ; et sa mère, Baptiste Sophie Joly, était mère au foyer. Autant dire que François Théodore Legras est issu d’une famille modeste.
Il est, d’ailleurs, né dans le hameau de La Grande Catherine à Claudon, dans le département des Vosges le 27 décembre 1839.
Avant de décéder à Paris le 2 août 1916, François Théodore Legras a accompli des missions importantes qui sont de promouvoir l’art verrier, dévoiler son talent artistique, et faire profiter des œuvres d’art exceptionnelles aux générations suivantes.
Rien ne présageait que ce petit garçon qui a passé toute son enfance dans la campagne, au milieu de la forêt de Darney, deviendra plus tard le dirigeant d’une enseigne de verrerie très célèbre, mais également un artiste verrier talentueux et passionné.
Cela dit, sa vie dans ses Vosges natales a beaucoup contribué à la construction de son avenir, puisqu’en devenant artiste verrier, Théodore Legras va mettre en valeur la nature dans chacune de ses productions.
Employant plus de 1500 personnes, la verrerie Legras connue sous la raison sociale « Verrerie et Cristallerie de St Denis » participera à de nombreuses expositions, et remporte souvent des prix : médaille d’or à l’Exposition internationale de Barcelone de 1888, 6ème grand prix à l’Exposition universelle de Paris de 1889…
-----------François Théodore Legras : une carrière extraordinaire
François Théodore Legras intègre le monde de la verrerie, pour la première fois, à l’âge de 20 ans.
Il commença par travailler en tant que commis de nuit dans les verreries situées aux alentours de sa résidence, dans la Grande Catherine à Claudon.
Ce métier lui a permis d’apprendre le travail du verre et d’en découvrir les secrets et les subtilités. Il a certainement trouvé du plaisir dans ce qu’il faisait, et s’y implique davantage avec passion, au point de finir à la tête d’une enseigne de verrerie célèbre quelques années plus tard.
A 24 ans, Legras quitte ses Vosges natales pour rejoindre la verrerie de La Plaine Saint-Denis située dans un quartier de la ville de Saint-Denis. Cette entreprise embauche le jeune vosgien en tant que commis, et lui offre l’occasion de monter en compétence.
Six mois plus tard, François Théodore Legras est promu chef de la fabrication de la verrerie de La plaine Saint-Denis. En 1866, alors qu’il est seulement âgé de 27 ans, Legras devient directeur de l’enseigne.
Maintenant qu’il a acquis une solide expérience dans le métier du verre, et se trouve au sommet de la verrerie de La plaine Saint-Denis, il fait tout pour développer l’entreprise. Il commence par faire construire de nouvelles fabriques ainsi qu’une cité ouvrière.
Au fil des années, les usines Legras deviennent un immense industriel d’environ 20 000 mètres carrés.
-------Quand la verrerie de La plaine Saint-Denis devient « Legras et Cie »
Avec son parcours incroyable, François Théodore Legras est nommé PDG de la Verrerie de La Plaine Saint-Denis. Celle-ci gagnera, ainsi, une autre dénomination sociale et devient : « Legras et Cie ».
Le siège social de l’enseigne se situe avenue de Paris, Saint-Denis ; tandis que les dépôts sont installés au 22 bis, rue de Paradis, Saint-Denis. L’entreprise fabrique des œuvres utilitaires en série, dont la couleur est souvent de vert Nil.
Des pièces multicolores aux produits de luxe, les productions Legras n’ont rien à envier à celles des grandes verreries et cristalleries de renom comme la cristallerie de Baccarat et la verrerie de Meisenthal.
Les décors de chaque production Legras sont habituellement cernés à l’or, et ont des formes plutôt classiques.
En continuelle évolution, la verrerie Legras et Cie se procure en 1902, de 9 grands fours de fusion dotés de 12 creusets, et d’un autre four à 8 creusets. Ce dernier se destine exclusivement à la réalisation des verres de couleurs ; tandis que les premiers sont utilisés au quotidien.
L’entreprise emploie plus de 1 400 personnes, dont des tailleurs, des boucheurs, des artistes décorateurs, des graveurs, des dessinateurs, des ouvriers verriers…
La verrerie Legras et Cie fabriquait des pièces de verre pour la chimie, la pharmacie, le flaconnage, des articles de fantaisie décorés (vases, jardinières, coupe…), des articles utilitaires, des services de table…
Tout comme la cristallerie de Portieux et de Vallerysthal, la verrerie Legras a produit de sublimes pièces de verres de couleurs. La plupart de ses œuvres évoquent la beauté de la nature, et arborent comme décoration un paysage, des fleurs ou encore la faune.
François Théodore Legras : l’un des noms à l’origine de la fondation de l’Art Nouveau
Produisant des œuvres extraordinairement éclectiques, François Théodore Legras se démarque par sa grande polyvalence. Des verres soufflés aux verres émaillés, il expérimente toutes les techniques de la verrerie.
Il était à même de travailler la méthode la plus complexe de la verrerie, et qui a fait la renommée de la cristallerie Daum: la technique de la pâte de verre.
Avec une variété d’œuvres aux décors et aux formes diversifiés, Legras a su conquérir le cœur des passionnés d’art de son époque, et a pu répondre aux besoins d’une clientèle variée.
Legras s’inspire de la nature pour offrir à ses productions une belle décoration. Les thèmes préférés de notre maître verrier varient des chrysanthèmes aux iris, en passant par les orchidées.
Avec une telle inspiration, François Théodore Legras fut invité par Emile Gallé, les frères Daum et René Lalique (fondateur de la cristallerie Lalique en 1888) pour fonder avec eux le mouvement Art Nouveau. Il s’agit d’un style artistique qui s’inspire de la nature, et mettant en exergue des formes de courbes.
La philosophie de l'Art Nouveau était de produire du beau, à bon marché, pour un art accessible à tous.
L’Art Nouveau connaît un franc succès de la fin du XIXème siècle jusqu’au début du XXème siècle (1880 – 1910) laissant la place au nouveau mouvement artistique Art Déco. Contrairement à l’Art Nouveau, ce dernier s’inspire des lignes géométriques (symétrie, lignes complexes, courbes aérodynamiques…).
----Le sort de la verrerie Legras
Lorsque François Théodore Legras a pris le règne de la verrerie de La Plaine Saint-Denis, il a changé son sort. Au fil des années, la fabrique se développe progressivement jusqu’à devenir la plus importante enseigne de verrerie de l’époque Art nouveau dans la région parisienne.
La renommée de la verrerie Legras s’approche, désormais, celle des plus grandes enseignes telles que les établissements Gallé, la verrerie Muller frères, la cristallerie Daum ou encore la cristallerie Saint-Louis, et dépasse les frontières du pays.
L’enseigne participe à plusieurs expositions nationales et internationales où elle est souvent récompensée, pour ne citer que la médaille d’or à l’Exposition universelle de Barcelone de 1888 et le 6ème grand prix à l’Exposition universelle de Paris de 1889.
La mort de François Théodore Legras le 2 août 1916 à Paris à 76 ans et la guerre 14-18 marquent la fin de l'apogée de la production Legras.
Les descendants Legras assurent la croissance de l’entreprise jusqu’en 1919. Cette année-là, la verrerie Legras et Cie sera cédé au petit-fils Théodore Legras. Celui-ci oriente l’affaire dans le nouveau style en vogue qu’est l’Art déco.
Produisant des œuvres au style à la mode et très recherchées, l’enseigne maintient sa prospérité. Vers les années 1928/1930, la verrerie Legras et Cie est rachetée par le groupe « Verrier Lyonnais Souchon-Neuvesel » (l'actuel BSN), qui a préféré conserver le nom Legras.
En 1925, la verrerie est de nouveau rachetée par la « Verrerie et Cristallerie des Quatre Chemins ».
Quelle sont le prix et la signature des véritables vases Legras ?
Pour acquérir un vase d’une valeur d’environ 1 000 €, il vaut mieux éviter les contrefaçons. Pour cela, il convient de vérifier, tout d’abord, la signature apposée sur la pièce.
Lorsque son fils Charles Legras prend la direction de la verrerie Legras, l’on peut lire différentes signatures sur les œuvres Legras : « Pantin », « Legras », « Leg », ou encore « Legras Cie St-Denis ».
Par ailleurs, il faut savoir que les vases Legras sont en verre, et non en pâte de verre comme indiqué fréquemment.
Pour admirer l'art de François Théodore Legras, vous pouvez visiter le Musée d'Hennezel-Clairey et revivre l'épopée de ce capitaine d'industrie à travers tout un éventail de la production Legras.
Les bouteilles à sujet Legras
François Théodore Legras a également été connu pour ses bouteilles de décoration. Il s'agissait de bouteilles décorées sur divers thèmes comme les personnages de la 3e République, Jeanne d'Arc, "Tour Eiffel", ou encore "Napoléon".
Quelques bouteilles à sujet Legras se retrouvent parfois sur le marché de l'art, notamment l'ancienne bouteille à sujet Legras à deux faces de femme et de l'autre homme (1900), la bouteille à sujet Legras "Main tenant une bouteille" (XIXe siècle), ou encore la bouteille à sujet Legras "Le Moulin" (XIXe siècle).

Set a search alert
Set a search alert to get notified when new matches are available.

This object was featured in

                                        
                                                                                                    
                    
                                        
                                                                                                    
                    
                                        
                                                                                                    
                    

How to buy on Catawiki

Learn more about our Buyer Protection

      1. Discover something special

      Browse through thousands of special objects selected by experts. View the photos, details and estimated value of each special object. 

      2. Place the top bid

      Find something you love and place the top bid. You can follow the auction to the end or let our system do the bidding for you. All you have to do is set a bid for the maximum amount you want to pay. 

      3. Make a secure payment

      Pay for your special object and we’ll keep your payment secure until it arrives safe and sound. We use a trusted payment system to handle all transactions. 

Have something similar to sell?

Whether you're new to online auctions or sell professionally, we can help you earn more for your special objects.

Sell your object